NOUS CONTACTER

Secrétariat : 04 91 12 14 18

Télécopie : 04 91 12 10 52

NOUS TROUVER
SUR DOCTOLIB

Fibromes

Chirurgie utérine : les fibromes

Qu'est-ce qu'un fibrome ?

Les fibromes sont des tumeurs bénignes développées au dépend de l’utérus et qui naissent au sein de la paroi musculaire de cet organe. Ces lésions sont très fréquentes et n’ont pas toujours de conséquences sur la santé.

Leur fréquence ainsi que leur taille augmentent avec l’âge jusqu’à la ménopause où ils ont tendance à régresser spontanément. Il n’existe pas de facteurs favorisant et mis à part l’hérédité, seule l’activité hormonale agit sur leur évolution.

La symptomatologie dépend du siège de la lésion dans l’utérus. En effet, les fibromes ne provoquent pas les mêmes signes cliniques qu’ils se soient développés vers la cavité ou bien vers l’extérieur de l’utérus. La topographie des fibromes est définie en fonction de leur rapport avec la cavité utérine. 

Les fibromes peuvent être

  • Sous muqueux ou intra cavitaire (dans ou au pourtour de la cavité)
  • Interstitiels (dans l’épaisseur du muscle utérin)
  • Sous séreux (sous la séreuse utérine, à distance de la cavité)

Quels sont les symptomes d un fibrome utérin, risques sur la santé et la fertilité

Les fibromes uterins sont responsables de pathologies fréquentes et les signes cliniques liés à ces lésions sont nombreux. Les patientes touchées par cette maladie présentent le plus souvent

  • Des troubles des règles avec un allongement de la quantité et de leur durée.
  • Une pesanteur pelvienne voir des douleurs abdomino-pelviennes.
  • Des signes compressifs sur la vessie ou sur le rectum responsable d’une envie fréquente d’uriner et/ou d’une constipation.
  • Des difficultés à tomber enceinte ou à tenir une grossesse voire une véritable infertilité.

Prise en charge et traitement des fibromes

Le traitement dépend de l’âge, du désir de grossesse, de la taille et du site des fibromes. Une patiente jeune ou qui présentera un désir de grossesse se verra proposer un traitement différent d’une patiente proche de la ménopause.

Les armes thérapeutiques sont multiples et leurs objectifs ne sont pas identiques. Les traitements peuvent uniquement soulager les symptômes liés aux fibromes ou traiter le fibrome dans sa globalité. Le choix du traitement sera fait par le médecin après information en fonction de l’intensité des signes cliniques et du désir de grossesse.

fibromes : Traitements médicaux 

Les hormones :

  • sous forme de progestatif pur ou dans le cadre d’une contraception oestro-progestative (pilule contraceptive).
  • Par prise orale il agit sur l’endomètre plus que sur le fibrome. Ce traitement a peu d’impact sur l’évolution de la tumeur et son but est de limiter les saignements.

Les Analogues de la Lh-Rh :

  • il s’agit d’un traitement par injection intra musculaire qui vise à provoquer une ménopause artificielle et transitoire.
  • Ils stoppent l’évolution du fibrome et tous les symptômes qui l’accompagne.
  • En raison de ses effets secondaires il ne pourra être prescrit plus de 6 mois.

Fibromes : Traitement radiologique

L’embolisation
  • Réalisée par un radiologue interventionnel, elle vise à détruire sans geste chirurgical le fibrome.
  • Cette technique consiste sous contrôle radiologique et par voie artérielle (ponction de l’artère fémorale et réalisation d’une artériographie) à occlure par du matériel résorbable ou non les artères qui nourrissent les fibromes. (Cf schéma et photo)
  • Cette technique est très efficace sur les saignements mais a peu d’effets immédiats sur le volume du fibrome traité. Les indications sont discutées au cas par cas avec les radiologues et le geste est réalisé sur les sites du CHP Beauregard et de l’Hôpital St Joseph. Cette procédure effectuée sous anesthésie générale nécessite une hospitalisation d’environ une semaine ainsi qu’un traitement antalgique intra veineux. Un arrêt de travail est proposé pour une durée moyenne de trois semaines.

    Fibromes : Traitements chirurgicaux 

    C’est le traitement de choix des fibromes. Ils sont proposés fréquemment car ils permettent le plus souvent l’ablation complète des lésions évitant ainsi les récidives.

    Plusieurs techniques ont été développées :

    Hystéroscopie opératoire

    • Traitement de choix des fibromes endocavitaires ou sous muqueux. Il s’agit d’un traitement chirurgical endoscopique sans cicatrice réalisé en unité ambulatoire par l’intermédiaire d’une fibre optique et d’une anse électrique. Elle permet une résection et l’ablation intra-utérine d’un ou de plusieurs fibromes. Les suites sont le plus souvent simples, rapides et peu douloureuses. La sortie se fait le jour même et l’arrêt de travail est court (moins d’une semaine)

    La myomectomie

    • il s’agit de l’ablation des fibromes sans ablation de l’utérus.

    Cette intervention est fonction du siège et de la taille des fibromes. Elle est réalisée soit par cœlioscopie soit par laparotomie. Son but est de préserver l’utérus en vue d’une future grossesse. (Cf Photo) Les suites sont dépendantes de la voie chirurgicale choisie et impliquent le plus souvent un arrêt de travail de trois semaines.

    L’hystérectomie

    • il s’agit de l’ablation de l’utérus par différentes voies d’abord, cœlioscopie , vaginale ou par laparotomie. Les ovaires sont le plus souvent préservés afin de maintenir une imprégnation hormonale et d’éviter une ménopause induite et irréversible.

    Elle a l’avantage d’être radicale et de traiter les fibromes sans possibilité de récidive.  Les suites sont dépendantes de la voie chirurgicale choisie et nécessite un arrêt de travail d’environ 3 semaines.


    10/04/2020

    Le fait d'être confinée perturberait le cycle menstruel !

    Confinement J+26 Depuis le début de l'isolation sociale causée par le coronavirus, plusieurs femmes se sont... lire la suite
    10/04/2020

    Nouvelle interview de L'institut de chirurgie de la femme...

    Avec le confinement qui s'étend, c'est le quotidien de millions de Français qui se retrouve bouleversé.... lire la suite
    10/03/2020

    Le Choix des Armes

    L'institut de chirurgie de la femme participe au congrès les 12, 13 et 14 mars 2020... lire la suite
    6/03/2020

    Endométriose

    Les Drs Chéreau, Haddad et Marcelli organisent une soirée sur la thématique de... lire la suite
    26/02/2020

    Mars bleu : le dépistage du cancer colo rectal

    L’Hôpital soutient Mars Bleu ! A l’initiative du Centre de Coordination en Cancérologie (3C) de... lire la suite
    26/02/2020

    Article "La Provence" (HUB santé) : Descente d’organe :...

    Article du 19/02/2020 Le Dr Marcelli a répondu à Fabien Cassar journaliste à La Provence au cours de... lire la suite
    Faq

    Quels sont les symptomes d'un fibrome utérin ?

    Les fibromes uterins sont responsables de pathologies fréquentes et les signes cliniques liés à ces... lire la suite

    Existe t-il des risques avec l'utilisation des prothèses ?

    Les prothèses ( appelées aussi bandelettes ou filets ) sont composées de tissus synthétiques... lire la suite

    Puis-je retourner travailler après l'intervention ?

    Oui, mais il faudra souvent respecter un arrêt de travail de 3 semaines à 1 mois en fonction de votre travail... lire la suite

    Pourrais-je avoir des rapports sexuels normaux après mon...

    Oui car dans l’immense majorité des cas, l’intervention ne diminuera ni la taille ni le diamètre de... lire la suite

    Combien de temps après pourrais-je reprendre le sport ?

    Tout dépend du type d'activité sportive mais en général entre 6 semaines et 2 mois après. lire la suite

    J'ai un prolapsus dois-je me faire opérer dans tous les...

    Non,  Les prolapsus qu’il « faut » opérer sont les formes extériorisées et/ou... lire la suite